Maroc 

Le Maroc ou depuis 1957, en forme longue le Royaume du Maroc, autrefois l’Empire chérifien, est un État unitaire régionalisé situé en Afrique du Nord. Son régime politique est une monarchie constitutionnelle. Sa capitale est Rabat et sa plus grande ville Casablanca.

Géographiquement, il est notamment caractérisé par des zones montagneuses ou désertiques et est l’un des seuls pays — avec l’Espagne et la France — à comporter des rives sur la mer Méditerranée d’un côté et l’océan Atlantique de l’autre. Sa population est de près de 34 millions d’habitants (recensement de 2014) et sa superficie de 710 850 km2 (47,51 hab./km²). Sa culture est berbéro-arabe depuis plusieurs siècles, et s’est étendue principalement au Maghreb et au Sud de l’Espagne. Les Marocains sont essentiellement de confession musulmane.

Avec une présence d’hominidés datant d’environ 700 000 ans et habité dès la préhistoire par des populations berbères, l’état marocain, en tant qu’entité distincte, est fondé en 789 par Idris Ier.

Par ailleurs, il fait partie de l’Organisation des Nations unies, de la Ligue arabe, de l’Union africaine, de l’Union du Maghreb arabe, de l’Organisation de la coopération islamique, de l’Organisation internationale de la francophonie, du Groupe des 77, de l’Union pour la Méditerranée et candidat à l’adhésion à la CEDEAO.

La constitution marocaine définit l’Islam , l’arabité et l’amazighité comme « composantes fondamentales » de l’identité du peuple marocain et le pays comme terre d’Islam . L’Islam est la religion de l’État, qui garantit à tous le libre exercice des cultes.


Géographie

Le Maroc fait des partie des pays avec la plus grande côte donnant sur l’océan Atlantique. Sa situation offre une grande diversité de paysages. Sa longue côte atlantique se termine au-delà du détroit de Gibraltar sur la Méditerranée. Au sud du Maroc se trouve le territoire contesté Sahara marocain, revendiqué et contrôlé en grande partie par le Maroc.

La capitale administrative est Rabat. Parmi les grandes villes remarquables on trouve Casablanca, Agadir, Fès, MarrakechMeknas, Tétouan, Tanger, Oujda, Ouarzazate et Laâyoune .

Climat

Le climat marocain est à la fois méditerranéen et atlantique, avec une saison sèche et chaude doublée d’une saison froide et humide, la fin de la période chaude étant marquée par les pluies d’octobre.

La présence de la mer atténue les écarts de température, tempère les saisons et accroît l’humidité de l’air (400 à 1000 mm de pluies sur le littoral). Dans l’intérieur, le climat varie en fonction de l’altitude. Les étés sont chauds et secs, surtout lorsque souffle le sirocco brûlant ou le chergui, vent d ‘été venant du Sahara. À cette saison, les températures moyennes sont de 22 °C à 24 °C. Les hivers sont froids et pluvieux avec gel et neige. La température moyenne évolue alors de – 2 °C à 14 °C et peut descendre jusqu’à – 26 °C. Dans les régions montagneuses, les précipitations sont très importantes (plus de 2 000 mm de précipitations au Rif ou encore 1 800 mm au Moyen-Atlas). Le Maroc pré-saharien et saharien a un climat désertique sec.

Le climat au Maroc peut être divisé en sept sous-zones, déterminées par les différentes influences que subit le pays : influences océaniques, méditerranéennes, montagnardes, continentales et sahariennes.

Tourisme

Le tourisme est l’un des secteurs les plus importants de l’économie marocaine. Il est bien développé avec une forte industrie touristique axée sur la côte, la culture et l’histoire du pays. Le Maroc a attiré plus de 10 millions de touristes en 2013. Le tourisme est la deuxième source de devises au Maroc après l’industrie du phosphate. Le gouvernement marocain investit massivement dans le développement touristique. En 2010, le gouvernement a lancé sa Vision 2020 qui prévoit de faire du Maroc l’une des 20 premières destinations touristiques du monde et de doubler le nombre annuel d’arrivées internationales à 20 millions d’ici 2020, avec le espérons que le tourisme atteindra alors 20% du PIB.

Des campagnes de marketing soutenues par le gouvernement pour attirer les touristes ont annoncé que le Maroc était un endroit bon marché et exotique mais sûr pour les touristes. La plupart des visiteurs au Maroc continuent à être européens, les Français représentant près de 20% des visiteurs. La plupart des Européens visitent en avril et en automne, à l’exception des espagnols, qui visitent surtout en juin et août 2013. Le nombre relativement élevé de touristes au Maroc a été favorisé par son emplacement, le Maroc est proche de l’Europe et attire ses visiteurs. En raison de sa proximité de l’Espagne, les touristes dans les régions côtières du sud de l’Espagne prennent des voyages d’un à trois jours au Maroc.

La Cuisine

La cuisine marocaine a longtemps été considérée comme l’une des cuisines les plus diversifiées au monde. C’est le résultat de l’interaction séculaire du Maroc avec le monde extérieur. La cuisine du Maroc est principalement une fusion de cuisines mauresque, européenne et méditerranéenne. La cuisine du Maroc est essentiellement la cuisine berbère (parfois appelée la cuisine mauresque). Elle est également influencée par la cuisine séfarade et par les Morisques lorsqu’ils se sont réfugiés au Maroc après la Reconquista espagnole.

Les épices sont largement utilisées dans la cuisine marocaine. Alors que les épices ont été importées au Maroc pendant des milliers d’années, de nombreux ingrédients comme le safran de Tiliouine, la menthe et les olives de Meknès, ainsi que les oranges et les citrons de Fès, sont d’origine locale. Le poulet est la viande la plus consommée au Maroc. La viande rouge la plus consommée au Maroc est le bœuf; l’agneau est préféré mais est relativement cher. Le plat principal marocain que l’on connaît le plus est le couscous, l’ancienne délicatesse nationale.

Le bœuf est la viande rouge la plus consommée au Maroc, généralement consommée dans un tajine avec des légumes ou des légumineuses. Le poulet est également très utilisé dans les tajines, sachant que l’un des tajines les plus célèbres est le tajine de poulet, les pommes de terre et les olives. L’agneau est également consommé, mais comme les races de moutons d’Afrique du Nord stockent la plupart de leurs graisses dans la queue, l’agneau marocain n’a pas la saveur piquante que l’agneau de l’Ouest et le mouton ont. La volaille est également très commune, et l’utilisation de fruits de mer augmente dans la nourriture marocaine. En outre, il existe des viandes salées séchées et des viandes salées conservées telles que kliia / khlia et « g’did » qui sont utilisées pour aromatiser les tajines ou utilisées dans « el ghraif » une crêpe marocaine savoureuse pliée « .

WhatsApp chat